Comment devenir livreur Deliveroo ?

Livreur deliveroo

Au lieu de travailler et être enfermé tout le temps dans un bureau, vous avez envie d’exercer un travail en plein air. Vous adorez le contact humain, vous êtes de nature flexible et aimez rouler ? Pourquoi ne pas choisir de devenir livreur Deliveroo ? Si l’idée de faire partie aux membres de coursiers Deliveroo vous ambitionne depuis toujours, sachez que cela peut être facile dans le cas où vous suiviez quelques démarches essentielles.

Les obligations légales pour devenir coursier Deliveroo

Avant toute chose, devenir un livreur deliveroo demande le respect d’un certain nombre de règles. La législation a imposé une obligation globale et une obligation spéciale s’appliquant à tous les livreurs. L’obligation générale concerne en effet les coursiers empruntant le véhicule pour assurer la livraison (voiture motorisée ou vélo). Dans ce cas, le livreur effectue une activité entièrement commerciale et doit être immatriculé au registre de commerce et de société. En revanche, l’obligation spécifique concerne uniquement les coursiers deliveroo motorisés. Ceux-ci doivent obtenir une autorisation spéciale pour pouvoir exercer ce métier. Plus de renseignements à découvrir sur montersaboite.com.

L’inscription au registre national des transporteurs permet aux livreurs d’avoir une licence de transport. Pour cela, il faut obtenir un certificat de capacité de transport de marchandises après une formation sur le secteur de la livraison, les règles de sécurité et la conduite. Il faut également que la société soit robuste sur le plan financier pour pouvoir gérer et exercer l’activité. Par ailleurs, il s’avère indispensable de déposer un montant bloqué sur le compte de la structure. La somme dépend principalement de l’activité de l’établissement et de la taille des véhicules servis.

Sélectionner un statut juridique

Le livreur deliveroo ne représente pas un salarié, mais plutôt un travailleur indépendant. Cela signifie que c’est le contrat de prestation qui lie le personnel à l’entreprise. Il s’avère primordial dans ce cas de sélectionner un statut juridique afin de pouvoir exercer l’activité de façon légale.

En effet, deux possibilités sont présentes : soit vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur, soit vous créez une entreprise. Pour le premier cas, la possession du statut est moins onéreuse, simple et rapide. C’est pareil lorsque vous décidez de mettre fin à votre activité. Ce statut est parfois privilégié pour les obligations comptables, fiscales et sociales allégées et simplifiées du livreur. Par contre, si vous choisissez la deuxième option, c’est-à-dire la création d’une société, vous êtes amené à exercer l’activité tout seul. Dans ce sens, vous pouvez choisir soit une EURL soit une SASU. Pourtant, la création d’une entreprise implique généralement la réalisation d’une certaine formalité pour un coût plus ou moins important.

En privilégiant la seconde option, le coursier sera responsable seulement dans la limite de ses apports. Comme les formalités de conception et de dissolution d’une entreprise peuvent être souvent lourdes et coûteuses, bon nombre de coursiers décident de miser sur le statut d’auto-entrepreneur. Dans tous les cas, l’associé EURL ou SASU ou l’auto-entrepreneur deliveroo pourra modifier son statut tout au long de l’année.

S’inscrire chez deliveroo

Pour devenir un livreur deliveroo, il faut tout d’abord postuler à une offre d’emploi. Mais comment postuler chez deliveroo ? Dans cette optique, de nombreuses modalités sont à effectuer. Comme beaucoup de personnes se demandent deliveroo comment s’inscrire, il faut savoir que l’inscription doit se faire sur le site de la société. Remplissez le formulaire d’inscription en ligne. Ensuite, vous êtes amené à vous procurer d’un matériel complet afin d’assurer les services de livraison. Le coursier deliveroo se charge de règlement d’une partie des dépenses liées à l’achat du vélo avec tous les accessoires de sécurité nécessaire, un téléphone mobile récent ainsi qu’un forfait mobile.

Pour ce qui est de l’embauche, cette phase sera marquée essentiellement par la signature du contrat, la période d’essai, la vérification de l’équipement et la réunion de prise de contact.

 

Centrale d’achat digitalisée : quels avantages ?
La franchise, pour les entrepreneurs en manque d’idées ?