Publié le : 28 mai 20193 mins de lecture

Auto-entrepreneur et cotisation retraite font bon ménage aujourd’hui. Le système de cotisation retraite pour auto-entrepreneurs se rapporte à la nature de l’activité qu’il a pratiquée lors de sa carrière. S’il a été un artisan, un commerçant ou industriel au cours de sa vie active, il est rattaché auprès de la sécurité sociale des indépendants (SSI). Toutefois si le professionnel exerce une activité libérale, il est lié à la caisse interprofessionnelle des professions libérales (CIPAV). La question est donc qu’elles sont les modalités de cotisations retraites pour les auto-entrepreneurs ?

Les modalités de paiement de la participation aux organismes sociaux

L’auto-entrepreneur a deux choix au moment de l’inscription pour payer sa cotisation. Il peut choisir de payer soit tous les mois soit tous les trois mois. Le paiement se fait généralement en fin de mois ou de trimestre. La participation aux cotisations sociales est proportionnellement au chiffre d’affaires perçu par l’auto-entrepreneur selon des taux ci-après : pour les affaires de fabrication d’achat-revente, de transformation de matière première, des services d’hébergement, de vente de denrées à consommer sur place ou à emporter : 12,8 %. Dans les domaines de l’artisanat, commercial ou industriel : le taux s’élève à 22 %. Idem pour les employés libéraux à: 22 %.

À parcourir aussi : Auto-entrepreneur : quel dédommagement en cas d'arrêt de travail ?

En étant récipiendaire de l’ACCRE, les paiements des cotisations diminuent

Durant les 3 années suivant le début de son activité, les cotisations sociales d’un travailleur indépendant sont revues à la baisse à condition de souscrire à l’Accre. Pour les activités des ventes de marchandises, l’Accre s’avère avantageux. Au lieu de 12,8 %, cela devient 3,20 € à la 1ere année (fin du 3e trimestre civil), 6,40 % à la 2e année et devient 9,60 % à la dernière année. Le cas des business libéraux ou de prestations de services, le taux de cotisations est de 13 %, cela devient 5,50 € à la première année (fin du 3e trimestre civil), devient 11 % à la 2e année et devient 16,50 % à la dernière année.

À parcourir aussi : Etes vous concerné par les aides publiques en créant ou reprenant une entreprise ACCRE ?

Les conditions à remplir

Les conditions pour cumuler l’activité de micro-entrepreneur sont très simples : vous avez entre 60 et 62 ans en fonction de votre date de naissance qui est l’âge de la retraite en France. Et vous avez entre 65 ou 67 ans dépendent de la date de naissance qui est le taux plein de la retraite. Et enfin, vous avez déjà payé la cotisation de la retraite en France ou à l’étranger.