Auto-entrepreneur
Conseils pour bien démarrer

Statut juridique de l’auto et de la micro-entreprise

Quel statut juridique choisir ?

Avant de se lancer dans la création de son entreprise en ligne et pour bien choisir la forme juridique répondant à ses besoins, il convient de prendre différents critères en considération. De l’entreprise individuelle à la SASU en passant par la SARL, plus connue, il existe une multitude de statuts juridiques en France. Et cela peut devenir vite compliqué de se retrouver dans cette jungle pour un jeune créateur. Statutentreprise.com vous fait une liste des statuts ainsi que leurs spécificités.

Quel statut juridique choisir

Étapes de création d’une entreprise

FAIRE UNE ÉTUDE DE MARCHÉ

Faire une étude de marché

PRÉPARER UN BUSINESS PLAN

Préparer un business plan

Document permettant entre autres d’identifier ses clients et d’estimer le chiffre d’affaires que l’entreprise réaliserait.

L’IMMATRICULATION DE L’ENTREPRISE

L’immatriculation de l’entreprise

COMPLÉTER LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Compléter les démarches administratives

Quelles activités choisir ?

1

Prestations de services

Prestations de services

Il s’agit de fournir à un client un service en contrepartie d’une rémunération perçue par le prestataire. Pour un micro-entrepreneur, plusieurs alternatives s’offrent à lui s’il choisit cette activité comme les services d’aide à la personne, les services informatiques…

2

Activités de vente

Activités de vente

Elles englobent toute activité commerciale dont le but est de vendre un produit, une marchandise à des clients. Aujourd’hui, les habitudes de consommations ont changé avec Internet donc le micro-entrepreneur peut opter pour la vente en ligne comme activité.

3

Professions libérales

Professions libérales

Les professions libérales sont des activités non commerciales dont le prestataire les exerce d’une manière indépendante. La prestation fournie au client nécessite certaines qualifications. Le métier d’avocat, de médecin d’expert-comptable…en font partie.

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Auto-entrepreneur : assurez-vous !

Auto-entrepreneur

Etant donné que l’auto-entrepreneur exerce une activité professionnelle susceptible de causer des dommages matériels et immatériels aux clients, s’assurer constitue une protection pour lui. Dans certaines activités, l’auto-entrepreneur est obligé par la loi de souscrire une assurance. Ainsi dans les métiers du bâtiment, l’assurance de responsabilité décennale couvre le professionnel contre les éventuelles réparations devrant être faites sur l’ouvrage bâti dans les dix ans qui suivent sa construction. Bref, même si l’assurance n’est pas obligatoire pour certaines activités, en tant qu’auto-entrepreneur souscrivez une pour vous protéger.

Auto-entrepreneur : obligations et conseils

Déclaration du chiffre d’affaires

Déclaration du chiffre d’affaires

Le régime de micro-entrepreneur n’exempt pas la personne qui l’a choisi de déclarer son chiffre d’affaires. En effet, étant donné que l’entité créée est une entreprise individuelle donc son créateur est tenu de déclarer le chiffre d’affaires réalisé.

Concernant la manière de la déclaration, elle se fait impérativement et exclusivement en ligne. Le micro-entrepreneur s’inscrira en créant un compte par le biais duquel il pourra se connecter et effectuer sa déclaration.

Passer une formation gratuite

Il est recommandé de suivre une formation avant de se lancer dans la création d’une micro-entreprise. En effet l’auto-entrepreneuriat nécessite que l’on ait certaines connaissances dans divers domaines notamment juridique, économique…

Certains organismes dispensent des formations gratuites et assurent un accompagnement personnalisé pour tout futur micro-entrepreneur. La CCI (chambre de commerce et d’industrie) en est un. Donc n’hésitez pas à contacter l’antenne locale relative à la région où vous envisagez de créer votre micro-entreprise.

Passer une formation gratuite